Implij ar verb "bezañ"

 

Yezhoù all

 

A. Le sujet est placé avant le verbe, c’est la forme "zo" qui est employé dans tous les cas.

 

- An ti zo bras (La maison est grande).

- Yann zo en ti (Yann est dans la maison).

- Yann zo oc’h evañ (Yann est en train de boire).

- Piv zo amañ ? (Qui est ici ?)

- Petra zo war an daol ? (Qu’est ce qui est sur la table ?)

- Ur c’hi zo en ti (Il y a un chien dans la maison).

 

("Zo" ne se met pas à la forme négative, il change de forme pour ce faire, car le sujet est en général déplacé en seconde position, et le verbe en première position).

 

B. Le sujet est placé après le verbe.

 

1. On utilise "emañ" avec un complément de lieu, si le sujet est défini (ar, an, al), ainsi que pour parler d’une situation en train de se dérouler.

 

- En ti emañ Yann (Yann est dans la maison).

- War an daol emañ ar c’hi (Le chien est sur la table).

- Oc’h evañ emañ Yann; Emañ Yann oc’h evañ (Yann est en train de boire).

 

(Forme négative: N’emañ ket Yann en ti; N’emañ ket ar c’hi war an daol; N’emañ ket Yann oc’h evañ).

 

2. On utilise "ez eus" avec un complément de lieu, si le sujet est indéfini (ur, un, ul).

 

- En ti ez eus bara (Il y a du pain dans la maison).

- War an daol ez eus ur c’hi (Un chien est sur la table).

 

(Forme négative: N’eus ket bara en ti (le sujet "bara" (du pain) est non comptable, donc utilisation de "ket"); N’eus ki ebet war an daol (le sujet "ki" (chien) est comptable, donc utilisation de "ebet")).

 

3. On utilise "eo" pour dire "il est", "elle est", "c’est", dans les autres cas et quand le sujet est placé derrière.

 

- Un ti eo (C'est une maison).

- Bras eo an ti (La maison est grande).

 

(Forme négative: N'eo ket un ti; N’eo ket bras an ti).

 

distro